Le contexte

Avec un idéal de mixité sociale, une architecture particulière et un attachement de ses habitants, les Villeneuves ont toujours eu une identité territoriale forte. Le projet de renouvellement urbain doit en tenir compte.

ANRU 1 : une première phase de travaux ciblée sur la Villeneuve de Grenoble

Grenoble-Alpes Métropole, et les Villes de Grenoble et d'Échirolles, ont déjà signé plusieurs conventions avec l'État dans le cadre du 1er Programme national de renouvellement urbain (PNRU 2006-2016), première phase d’intervention actuellement en cours d’achèvement.

Voir l'image en grand Une réalisation de l'ANRU 1.


Dès 2008, dans les secteurs de l’Arlequin et du Village Olympique à Grenoble, d’importants travaux ont été conduits sur l’habitat, les aménagements urbains, les équipements publics et les locaux d'activité.

Ainsi, les numéros 40 et 50 de la galerie de l’Arlequin ont été restructurés et réhabilités pour créer des unités résidentielles de plus petite taille, indépendantes, mieux isolées et plus accessibles. Autre exemple, deux anciens parkings silo ont été démolis, laissant place au vaste espace dégagé de la "crique centrale", offrant une réelle respiration appréciée de tous.

Mis en service en 2015, le nouveau parking silo Arlequin, d’une capacité de 470 places environ, offre davantage de sécurité et d’accessibilité aux utilisateurs. Son rez-de-chaussée accueille des locaux d’activités, un poste de police et un box pour les vélos. Une centrale photovoltaïque sur sa toiture est exploitée par Gaz Électricité de Grenoble.

De l’ANRU 1 à l’ANRU 2 : vers un projet urbain et social de dimension métropolitaine

Dans le cadre du NPNRU (Nouveau programme national de renouvellement urbain) 2018-2028, l'objectif est de poursuivre les efforts engagés par un projet global, intervenant non seulement sur le logement, le cadre de vie et l’économie, mais aussi sur l’emploi, l’éducation, l’environnement, la sécurité….

Le principe est de croiser la vision politique des élus, les attentes des habitants et l'expertise des techniciens en charge du projet. Une équipe de spécialistes composée d’architectes-urbanistes, de paysagistes, d’économistes et de sociologues, apporte un appui à la conception et à la mise en œuvre du projet.

À Grenoble, il s’agit d’amplifier le travail amorcé dans le cadre de l'ANRU 1.

Voir l'image en grand Passagers des Villes

Côté Échirolles, le programme d’études et de concertation a été lancé dans le quartier Essarts-Surieux dès 2012. 

Voir l'image en grand Passagers des Villes

La priorité est donnée aux liaisons avec le reste de la ville et la métropole, à l'apaisement de la circulation, à la diversification de l'offre de logements, à la redynamisation de l'activité commerciale et économique.

À voir aussi...