Deux points de collecte pour l'électroménager aux Essarts

Deux points de collecte pour l'électroménager aux Essarts

Publiée le 26 novembre 2019

Depuis juillet 2018, l’Opac38, la SDH, Grenoble-Alpes Métropole, et l'association Agil expérimentent la collecte des appareils électroménagers, pour lutter contre les dépôts sauvages.

Depuis juillet 2018, les habitants du quartier des Essarts peuvent déposer leurs électroménagers dans des locaux aménagés par la SDH et l’Opac38, situés au 7, allée de Saintonge et au 8, allée du Maine, pour qu'ils soient collectés par "ecosystem" et la Métropole.

Ce dispositif rentre dans le cadre d'une convention signée entre l'organisme "ecosystem" et Grenoble-Alpes Métropole, pour collecter et traiter tous les petits et gros électroménagers défectueux.

Ces locaux sont collectés 2 fois par an, et le bilan de cette expérimentation est positif avec à chaque passage, une quinzaine d’appareils électroménagers par local évacués par l’éco-organisme afin d’être revalorisés dans les filières.

Si vous êtes intéressé, il vous suffit de contacter les agents de l'Agil au 06 44 29 65 93 ou 06 84 55 08 38, qui vous ouvriront les portes des locaux.

Des objectifs multiples et variés

Grâce à ces collectes, l'objectif principal est bien évidemment d'améliorer le cadre de vie des habitants en réduisant les dépôts sauvages, tout en les responsabilisant et en les sensibilisant au développement durable. Mais c'est aussi proposer une alternative aux personnes ayant des difficultés à se déplacer en déchèterie ou encore valoriser une filière locale de traitement des déchets ménagers en lien direct avec les éco-organismes en charge du recyclage de ces déchets. Enfin, c'est aussi permettre aux locataires d'obtenir éventuellement une réduction de leurs charges. En effet, rappelons que le coût des interventions pour faire enlever les encombrants dans les résidences est répercutée sur les charges des locataires.

A noter qu'à partir de janvier 2020, les modalités de collecte vont évoluer. De plus, une réflexion est actuellement menée par l’Opac38 et la SDH pour étendre ce dispositif sur d’autres secteurs de la Villeneuve d’Echirolles.