La BatukaVI toujours en éveil

La BatukaVI toujours en éveil

Publiée le 16 novembre 2020

C’est une année triste qui se termine pour la BatukaVI. Les grosses prestations prévues en avril au Sénégal, puis en juillet au Japon pour les jeux olympiques de Tokyo ont été annulées. Pour autant, l’association ne baisse pas les bras, bien au contraire !

Séance photos illuminées dans le parc Jean Verlhac !

La rentrée ne s’est pas passée comme elle aurait dû pour la soixantaine d’enfants de la Villeneuve de Grenoble et de la Villeneuve d’Echirolles de la BatukaIV, puisqu'elle ne compte plus le nombre de suppressions de ses déambulations musicales. Elle a tout de même pu organiser in extremis avant le confinement son stage d’intégration des nouvelles recrues. 35 jeunes, âgés entre 8 et 20 ans, se sont donc retrouvés à Mont Saint Martin en Chartreuse. Ce stage, organisé toutes les années, a pour objectif principal de créer des liens intercommunautaires et intergénérationnels. C’est aussi l’occasion de changer l’image de ces jeunes des quartiers des Villeneuves de Grenoble et d’Echirolles, notamment auprès des habitants des villages isérois, comme Mont Saint Martin.

Bientôt un nouvel espace d’expression ?

Pendant cette période compliquée, l’association profite de cette pause de représentations pour avancer sur plusieurs projets. Par l’intermédiaire d’un collectif composé de l’association les Passagers, de la compagnie Mégaptère, de la MJC Desnos à Echirolles, elle souhaite investir l’ancienne centrale de collecte des déchets de la Villeneuve de Grenoble. Si le projet se fait, ce lieu pourrait devenir, pour les jeunes des 2 Villeneuves, un espace d’expression et de création artistique, d’entrainement et de répétition, et d’ateliers plastiques et graphiques.

Le projet « BAM » (BatukaVI autour du monde) va aussi bien occuper les adhérents cet hiver. Son objectif : créer un support pédagogique, permettant le partage de 10 années d’expérience de la BatukaVI. En effet, cet outil montrera la pertinence de mettre en place dans les quartiers populaires des batucadas. Concrètement, ce support regroupera toutes sortes d’outils : une plateforme « Rythm’En Cité » sur le site Batukavi avec des tutos écrits, audios, vidéos et une photothèque, 2 CD de 30 et 10 titres, 6 clips vidéos et des films regroupés sur un DVD, et une bande dessinée retraçant les 10 ans de cette belle aventure. L’ensemble de ces créations devrait même faire l’objet d’un spectacle sur Grenoble et Paris en 2021.

Et, si le contexte sanitaire s’améliore, c’est une mini-tournée européenne qui attend 16 ados fin décembre en direction du Luxembourg, en passant par l’Allemagne, la Suisse et l’Alsace pour démarrer notamment un nouvel échange avec un groupe en train de se monter dans un quartier populaire de Colmar.

Enfin, à partir de mi-janvier, les musiciens vont pouvoir reprendre leurs répétitions dans le strict respect des mesures sanitaires. En effet, les jeunes seront accueillis à la MJC Desnos et pourront travailler les chorégraphies, les chants et répéter sur des galettes en mousse en remplacement de leurs tambours. "Ce n'est pas l'idéal, mais c'est le seule solution légale qu'on a trouvée pour reprendre nos répétitions stoppées depuis le reconfinement. Au moins, on conserve le lien et on travaille un tout petit peu" explique Willy LAVASTRE, le responsable de l'association.

Et bien évidemment, on souhaite à cet orchestre de percussions brésiliennes de pouvoir rapidement à nouveau animer la vie des quartiers, de l’agglomération grenobloise, mais aussi au-delà de nos frontières.

Pour plus de renseignements : batukavi.fr