La démolition du 7/9 Limousin, des opportunités pour 13 personnes des quartiers prioritaires

La démolition du 7/9 Limousin, des opportunités pour 13 personnes des quartiers prioritaires

Publiée le 24 juin 2020

Le quartier Essarts-Surieux à la Villeneuve d’Echirolles a démarré début juin son premier gros chantier de renouvellement urbain : la démolition de 46 logements au Limousin. 13 personnes issues des quartiers prioritaires interviennent sur ce chantier.

Le premier gros chantier de la Villeneuve d'Echirolles est concerné par les clauses et par le dispositif du 1% insertion, travaillés en amont par les équipes de Grenoble-Alpes Métropole, en s’appuyant sur de nombreux partenaires.

Jean-Luc Sanvoisin de la Direction de l'insertion et de l'emploi à Grenoble-Alpes Métropole explique le procédé : « Ce chantier a démarré le 2 juin. A l’origine, une action de recrutement appelée « aller vers », mettant en relation les recruteurs et les demandeurs d’emploi du quartier devait permettre de mettre en œuvre les clauses sociales. Annulée pour cause de Covid, les partenaires du dispositif « 1% insertion » ont été sollicités pour répondre aux demandes des habitants. Coordonnés par l’équipe du « 1% » et appuyés par les facilitateurs « clauses sociales », tous ont concentrés leurs efforts sur la recherche de solutions d’insertion ».

A ce jour, sur ce chantier de démolition, 13 personnes ont eu des propositions, avec des contrats d’intérim, d’insertion, des remplacements, allant de 15 jours à 6 mois, et 3 d’entre elles travaillent sur le chantier dans le cadre des clauses. « En plus de la clause, des chantiers ont été réservés et proposés par le bailleur social, en partenariat avec la régie de quartier Pro’Pulse, permettant de compléter ces propositions. Ce sont des premières étapes, qui seront suivies d’autres propositions en fonction des opportunités, comme des prolongations de contrat ou d’autres missions, qui s’offriront aux candidats, en fonction de leur projet et de leur motivation », ajoute Jean-Luc Sanvoisin.

L'emploi au cœur de la mission renouvellement urbain

Rappelons que le projet de renouvellement urbain poursuit aussi une mission sociale, avec 1% de son budget global consacré à l’insertion par l’emploi des habitants de ces quartiers en renouvellement urbain, de tout âge et de tout niveau de qualification. Ce dispositif du « 1% insertion » permet à des personnes éloignées de l’emploi, de réaliser leur propre parcours, avec des formations, des expériences concrètes et d’obtenir à terme des emplois durables dans le bâtiment, les travaux publics, mais aussi dans d’autres secteurs d’activité, en fonction de leur projet professionnel.

Parallèlement, les demandeurs d’emploi peuvent aussi accéder directement à des contrats de travail grâce à la clause emploi, conventionnée avec les entreprises, sur les chantiers de renouvellement urbain. En effet, la clause emploi impose à l’entreprise titulaire d’un marché sur un chantier (maçonnerie, peinture, isolation…) de proposer une partie des heures de travail (soit 7,5% de son total d’heures) aux habitants des quartiers prioritaires de la ville. Ces derniers sont d’ailleurs prioritaires sur l'ensemble des opérations d’aménagement urbain de la Métropole.

Pour plus d'informations sur les dispositifs, vous pouvez contacter le 07 86 63 24 71 ou par mail clause.emploi@grenoblealpesmetropole.fr