Création de 5 copropriétés dans la galerie de l’Arlequin

Création de 5 copropriétés dans la galerie de l’Arlequin

Publiée le 9 novembre 2020

Entre le 27 octobre et le 4 novembre 2020, les copropriétaires de la galerie de l’Arlequin à la Villeneuve de Grenoble se sont réunis lors de 14 assemblées générales spéciales. L’objectif : scinder deux immenses copropriétés de 1146 logements en sept ensembles de plus petite taille.

L'assemblée générale, organisée en visio, pour la scission du 130/170 galerie de l'Arlequin.

Ces assemblées générales ont permis de créer 5 copropriétés indépendantes, ainsi que 2 monopropriétés, désormais gérées directement par les organismes de logements sociaux ACTIS et la SDH. Les 5 copropriétés créées comptent au total 586 logements, répartis en 350 logements privés et 236 logements locatifs sociaux. Une seule des copropriétés est composée uniquement de logements privés, alors que les 4 autres possèdent autant de logements privés que de logements locatifs sociaux.

Ce projet, au cœur du programme de renouvellement urbain des Villeneuves, a été initié dès 2013 par la ville de Grenoble. Il est encadré depuis 2016 par un dispositif d’Etat, appelé Plan de sauvegarde, qui est mené sous l’autorité du Préfet de l’Isère. Deux phases sont prévues : une scission des copropriétés, démarrée en 2018 et qui se termine, et une réhabilitation des bâtiments qui commencera en 2021 jusqu’en 2024. La mise en œuvre du Plan de sauvegarde est assurée par les services de la Métropole de Grenoble au titre de sa compétence en politique de l’habitat.

Une première en Isère

A ce jour, le Plan de sauvegarde est un dispositif unique en Isère. Son principal atout est de financer, avec des aides importantes de l’Etat et des collectivités, la réhabilitation de logements privés. En effet, le projet devrait assurer d’ici 2024 la réhabilitation énergétique des bâtiments en visant un objectif énergétique inférieur de 20% au niveau certifié BBC Rénovation, soit 77 kWhEP/m² an. Les travaux permettront ainsi de diviser par deux les charges de chauffage des copropriétaires.

Cette réhabilitation représente un investissement total de 45 M€. L’Agence nationale de l’habitat (Anah) finance à elle seule près de la moitié du projet. Les copropriétaires auront un reste à charge à payer de l’ordre de 10500 € pour un logement T4 par exemple.

Le Plan de sauvegarde va donc participer à l'amélioration de cet ensemble complexe, marqueur de l’utopie sociale des années 1970. En effet, ces réhabilitations de copropriétés privées viendront compléter celles des bâtiments appartenant aux organismes de logements sociaux, qui ont déjà eu lieu ces trois dernières années notamment grâce aux financements de l’Agence nationale pour la rénovation urbain (ANRU).

Pour toute information complémentaire sur le PDS, vous pouvez contacter : Grenoble-Alpes Métropole : Chef de projet du Plan de sauvegarde : Benoît LALIRE (06 45 25 02 57) / Directrice du projet de renouvellement urbain des Villeneuves : Servanne COMMIOT (06 30 18 45 22) / Copropriétaires : Ancien président de la copropriété 60-120 Arlequin : Frédéric BARAT (06 84 78 82 81) / Ancienne présidente de la copropriété 130-170 Arlequin : Magda MOKHBI (06 14 76 40 74).